Altiplano

 Altiplano au Farfadet du Nord

Altiplano au Farfadet du Nord

 

Vous vous trouvez dans les hautes terres d‘Amérique du Sud, quelque part entre les hautes montagnes boliviennes et péruviennes. À une altitude de plus de 3000 mètres, les conditions de vie sont difficiles pour les gens qui veulent exploiter la rare végétation pour leurs besoins propres…

Vous aimez les jeux de développement et de gestion de ressources? Vous aimez les alpagas? Vous êtes des amateurs du jeu Orléans? Et bien, Altiplano est un jeu pour vous! Mais je vous avertis, Altiplano n’est pas un jeu simplement semblable à Orléans, il apporte de nouveaux défis aux joueurs! Comment? Il y a différentes façons d’atteindre l’objectif du jeu, il suffit de choisir quelle voie vous mènera à la victoire.

Tout d’abord, ne vous en faites pas avec les nombreuses pièces ainsi que le temps à mettre le jeu en place, il y a beaucoup d’éléments, mais tous sont faciles à comprendre. Le plateau du jeu aux couleurs vives comporte sept lieux différents, dont le marché, le port, la forêt, le village, la route, la ferme et la mine. Chacun de ces lieux apporte différentes ressources et éléments. Nous commençons en début de partie avec une tuile Rôle qui donne des ressources différentes à tous les joueurs. Par la suite, chaque joueur a la possibilité d’acheter des tuiles supplémentaires pour des nouvelles ressources au Marché. Mais dépêchez-vous avant qu’un autre joueur ne vole votre tuile convoitée. Les nombreuses ressources (comme le poisson, l'alpaga, le cacao, l'argent ou le maïs) ont toutes leurs propres caractéristiques et modes d'utilisation. Par exemple, le marché vous apportera la richesse, le port vous apportera du poisson alors que la ferme vous apportera la laine et les vêtements. Mais faites attention, car selon le nombre de joueurs, le nombre de ressources est limité!

Tout comme dans Orléans, chaque joueur a un plateau d’action devant eux, un sac en toile, un chariot, un conteneur et un entrepôt. On retrouve dans le sac en toile les ressources non utilisées durant votre tour et dans le conteneur, les ressources utilisées ainsi que les nouvelles ressources acquises pendant votre phase d’action. Tous les joueurs commencent avec le même nombre de tuiles, mais en allant sur le lieu Route, le joueur peut augmenter le nombre de tuiles à jouer. De plus, les différentes ressources ne valent pas la même chose : plus elles sont faciles à obtenir, moins elles ont de la valeur. Les joueurs doivent donc prévoir d’échanger les ressources de faible valeur en cours de partie. Le déroulement de chaque manche se passe ainsi : la pioche (tuiles dans votre sac), la planification (placer les tuiles sur les cases actions), les actions (à réaliser à tour de rôle jusqu’à ce que tous les joueurs ne puissent plus jouer) et la nouvelle manche (préparation).

Un des défis du jeu est que le joueur ne peut effectuer son action s’il n’est pas sur le lieu de l’action. Par exemple, le joueur désire de la nourriture, il place donc les tuiles nécessaires sur son plateau d’action et il doit se rendre au port. Facile dites-vous? NON! Puisque pour se déplacer entre deux lieux, chaque joueur a 1 chariot pour débuter. Vous pouvez utiliser ce chariot gratuitement une fois par manche. Il vous permet de parcourir jusqu’à 3 déplacements, chacun d’un lieu à un autre lieu adjacent. Par contre, en cours de jeu, vous pouvez acheter des chariots supplémentaires et avoir droit à plus de déplacement. Cet élément apporte un défi de plus à Altiplano puisque les joueurs doivent planifier leurs actions par rapport aux lieux et à leurs déplacements. De plus, vous devez stocker des ressources dans votre entrepôt pour marquer des points. Ce qui signifie que les tuiles que vous placez dans votre entrepôt y restent jusqu’à la fin de la partie.

Un autre défi qu’apporte Altiplano est de savoir quand stocker ses ressources au bon moment. Vous devez planifier votre stockage intelligemment afin de compléter vos lignes dans l’entrepôt et de faire des points sans vous nuire lors de la phase action. La fin de la partie est lorsque toutes les tuiles et cartes d’un lieu sont épuisées. Si cela se produit, la manche en cours est terminée et une dernière manche complète est jouée. Par la suite, c’est le décompte des points des ressources et des lignes complétées à l’entrepôt qui déterminera le grand gagnant de la partie. De plus, le calcul des points est grandement facilité avec le bloc de feuille de point vu le nombre de ressources possibles.

Altiplano est un bon jeu de développement et de gestion de ressources, un peu compliqué, mais il apporte des défis, de la compétition et les joueurs doivent établir une stratégie afin de rapporter la manche. Les joueurs doivent prévoir quelques coups à l’avance pour bien avancer dans le jeu et faire des points. Par contre, le jeu peut être difficile au commencement vu le peu de ressources que les joueurs ont au départ et je crois qu’il faut 2 ou 3 tours afin de bien comprendre où aller chercher les ressources, l’argent ainsi que les tuiles supplémentaires. Un fait amusant du jeu est la figurine de l’alpagua, elle détermine quel joueur commencera le tour. Bref, placez les bonnes marchandises au bon moment, stockez astucieusement vos ressources, et vous devriez vous en sortir gagnant ! Alors, êtes-vous prêt à survivre dans les hautes terres d’Amérique du Sud?

Ma note sur 10 : 7 / 10

Farfadette Fafouine

 

the mind, qui jouera le premier ?

 
the mind.jpg

À la fois simple et complexe, The Mind propose aux joueurs une expérience de jeu unique : celle de savoir ce qui se passe dans la tête de vos coéquipiers et quelle serait la meilleure façon de jouer, connaissant le style de chacun et leur attitude durant le jeu. Et tout ca en gérant aussi ce qui se passe dans la vôtre! Ce jeu est composé d’une série de cartes, numérotées de 1 à 100. Chacun des joueurs reçoit un nombre de cartes équivalent au niveau de difficulté en cours ( en partant de 1, jusqu’à 12) qu’il garde cachées dans sa main. Simple est le défi : Vous devez jouer une à une et empiler toutes les cartes de vos mains dans une seule pile commune, toujours en ordre croissant. Si vous jouer une carte mais qu’une personne possédait dans sa main une carte plus basse, celle-ci est éliminée et vous perdez une vie. Une manche se termine lorsque toutes les cartes distribuées ont été jouées. On recommence alors avec un niveau de difficulté plus élevé (avec une carte en plus dans sa main), et ce jusqu’à ce qu’on ait atteint le niveau maximal, ou bien que l’on ait épuisé toutes nos vies. Complexe est la façon dont peut se dérouler le jeu et la prise de décision des participants, car il y a un élément dans le jeu The Mind qui vient compliquer les choses : Il est formellement interdit aux joueurs de se parler entre eux. La seule communication possible est de mettre sa main au milieu de la table pour demander une pause afin de réfléchir à sa stratégie. Donc, tout dépendant des joueurs, de leur cartes en main et leur réaction, bien des questions peuvent se poser dans votre esprit. Est-ce que je dois prendre le risque de jouer ma carte maintenant ou d’attendre encore un moment ? Quelle est la probabilité que la carte la plus basse dans ma main soit également la plus basse d’entre toutes les mains ? Comment dois-je interpréter l’attente des autres joueurs ? On parle donc ici d’un jeu assez difficile à venir à bout au départ, mais on a toujours envie de retenter le coup afin de voir si on peut se rendre à un niveau plus élevé. Le tout se joue quand même assez rapidement, soit plus ou moins une quinzaine de minutes. Et le concept plaira surement aux amateurs du jeu The Game, qui est fort similaire, mais avec la variante du fait que l’on ne peut se parler et que l’on joue tous sur la même pile de carte. C’est ce qui fait en sorte que chaque partie de The Mind sera unique, tout dépendant avec qui vous jouez. Bien sur, l’expérience et le plaisir rapporté sera proportionnel à la qualité des joueurs avec qui vous êtes. Car vous comprendrez qu’il ne s’agit pas ici d’un jeu que l’on joue à la légère tout en socialisant. Le jeu demande toute votre attention et votre concentration, sinon ce sera peine perdue. Les joueurs plus stratégiques y trouveront du plaisir, mais ceux qui préfèrent les jeux de socialisation ou qui n’aiment pas trop réfléchir n’apprécieront peut-être pas le concept. Mais encore là, les autres joueurs peuvent le prendre comme un défi de plus, à savoir comment réagir dans le jeu avec une telle personne. Bref, un bon petit jeu de réflexion, d’analyse et de stratégie, qui plaira à ce type de clientèle. Simple, complexe, unique !

Farfadet Delthar

Disponible sur notre boutique en ligne (ou directement au Farfadet) au coût de 15.99 $.

Gangster City

gangster city.jpg
 

«J’accuse le Colonel Moutarde, avec un chandelier, dans la salle de bal ! » Cela vous sonne une cloche ? Si comme plusieurs, vous êtes un fan du jeu Clue ou simplement un amateur de jeux de déductions, Gangster City vous fera passer de bons moments et saura satisfaire le détective en vous. Pour 1 à 6 joueurs, chacun pige une carte en début de partie qui ne sera visible que par les autres joueurs et qui représente le meurtrier que vous devez trouver, avec son arme du crime, la couleur de la pièce, ainsi que le mobile du crime. Ensuite, trois cartes semblables avec les différents éléments sont posées au centre de la table. Chaque détective devra choisir à tour de rôle soit de recueillir de l’information ou bien de porter une accusation. La collecte d’informations se fait en choisissant une des trois cartes du centre et on indique au joueur le nombre d’éléments en commun avec la carte du meurtrier qu’il possède. Au fur et à mesure que le joueur accumule les indices, il pourra enfin éliminer certaines possibilités et finalement accuser un des trois personnages. Le premier joueur à découvrir ainsi deux meurtriers gagne la partie. On parle ici d’un jeu simple et facile à apprendre puisque les règles sont brèves et peu complexes. Il comporte un paquet de 54 cartes ainsi que 6 supports de cartes. Attention toutefois avec les supports, ils ont la fâcheuse tendance à se renverser si les cartes qu’ils contiennent ne sont pas bien centrées. Une partie dure entre 15 et 30 minutes, tout dépendant du nombre de joueurs. C’est donc parfait pour jouer en attendant le souper ou si on a un peu de temps à écouler. Un bon esprit de Sherlock Holmes est évidemment requis, mais même si vous croyez n’avoir l’étoffe que d’un Docteur Watson, vous devriez quand même bien vous en tirer!

Note: 7 / 10

Farfadet Delthar
Disponible pour jouer au Café - également disponible pour la vente sur place ou sur notre boutique en ligne (19.99 $).