« Bunny Kingdom »... euh... Quoi de neuf, doc ?

bunny-kingdom.jpg
Bunny_kingdom_contenu.jpg

Toutes celles et ceux qui rêvaient d’un jour diriger une armée de 36 lapins rouges peuvent sourire car grâce au jeu « Bunny Kingdom », leur rêve le plus fou se réalise enfin ! Choisissez vos territoires, agrandissez vos fiefs, bâtissez vos cités, contrôlez les carottes et accomplissez vos missions pour le compte du Roi Lapinot et convoiter le titre très envié de « Grandes oreilles ». Preuve nous est encore fournie ici qu’un jeu de société permet de nous catapulter dans un univers que nous n’aurions jamais pensé visiter auparavant. Venez donc essayer ce très beau jeu au Farfadet du Nord en dégustant de délicieuses carottes, cela vous fera sortir de votre terrier à moins que vos partenaires ne vous posent... un lapin !

Bunny Kingdom est un jeu qui se joue de deux à quatre lapins et s’adresse aux lapinots âgés de 12 ans et plus. Durée d’une partie estimée à 45 minutes.  Disponible sur notre boutique en ligne et, bien sûr, directement au Café (55.99 $).

« Après l’orage... » : un jeu du tonnerre !

J’ai eu un gros, un très gros, un énorme coup de foudre pour ce jeu si joliment intitulé « Après l’orage ». Un jeu qui ne manquera pas de séduire les plus petits (dès 6 ans) comme les plus grands et qui offre l’avantage de pouvoir se jouer jusqu’à 5 joueurs de façon totalement coopérative ! Quelle excellente idée que voici car les jeux coopératifs qui peuvent rassembler toute une famille autour de la table ne sont malheureusement pas légion.

Le principe du jeu est simple : un violent orage a détruit le pont enjambant la rivière et de ce fait, isolé un pauvre petit mouton loin de son troupeau. Le loup est aux aguets et menace de se rapprocher. Le castor coquin constitue une réelle menace aussi puisqu’à la première occasion, il ira voler nos rondins et ainsi retarder notre progression.

« Après l’orage... » est un jeu de réflexion où on fera avancer nos deux bergers pas à pas en prenant bien soin de ne pas brûler les étapes. Il faudra d’abord scier les arbres pour entreposer des rondins dans notre réserve, les utiliser ensuite pour refaire le pont et enfin faire avancer notre courageuse brebis égarée. Tout cela vite avant que le loup vorace ne nous rattrape ou que le castor finisse son barrage.

Ambiance bon enfant et réel suspens seront au rendez-vous de vos prochaines parties ! Un jeu idéal à venir essayer en famille au café et à ensuite éventuellement acheter pour le déposer au pied du sapin et faire ainsi d’heureux petits moutons. 

Venez l'essayer au Farfadet du Nord.  Le jeu est également disponible sur notre boutique en ligne.

Orléans ou « au temps des cathédrales »

 

Cinq ans presque jour pour jour après avoir eu la chance et le privilège de visiter la ville d’Orléans et sa prestigieuse cathédrale gothique, ma conjointe et moi avons eu le grand plaisir de redécouvrir cette ville historique par le jeu... et quel jeu ! « Orléans » est un jeu qui rebutera peut-être au départ toutes celles et ceux qui redoutent un peu les jeux de plateau qui nécessitent une longue mise en place. Il faut bien dire que cela prend en effet du temps de disposer les six plateaux et les quelque quatre cent pièces de jeu. Vous aurez toutefois vite fait de passer au travers des règles et comprendrez assez rapidement le mécanisme de base. Il ne vous restera plus dès lors qu’à élaborer vos stratégies.

 
 Orléans - Farfadet du Nord

Orléans - Farfadet du Nord

 
 
 Orléans contenu - Farfadet du Nord

Orléans contenu - Farfadet du Nord

Ainsi, est-il plus intéressant de recruter des érudits pour collecter des points de développement, ou plutôt des chevaliers pour augmenter votre nombre de personnages présents au marché... ou encore des commerçants qui vous permettront d’agrandir votre ville ? Et si vous optiez plutôt pour naviguer d’Orléans vers Tours afin de ramasser quelques marchandises et d’y installer des comptoirs ?... bref... les options sont nombreuses et méritent d’être explorées une à une. Des heures d’amusement en perspective !

 

Si vous pensez que ce jeu passionnant pourrait vous séduire, ne manquez surtout pas l’occasion de venir le jouer au Farfadet du Nord. Et si vous avez la flemme de passer au travers des 12 pages de règlement, ne vous inquiétez pas ! Nos animateurs se feront un très grand plaisir de vous les présenter et d’ainsi partager leur amour commun pour ce très beau jeu.

Et on attend avec impatience l’extension !

 

Pour les amoureux de Clue !

« J’ai la solution du crime ! L’assassin a utilisé sa ceinture comme arme et a abandonné sur place un os ! ». « Pas du tout, c’est moi qui ai la solution : l’assassin a oublié un couteau et une fourchette et a utilisé son casque pour tuer sa victime ». « Vous n’y êtes pas ! C’est évidemment à grands coups de fer à repasser que l’assassinat a été commis et le meurtrier a égaré sur place des patins à glace! ». Tour à tour, le médecin légiste qui est condamné au silence et qui ne peut que communiquer via des indices minutieusement distillés aux enquêteurs, ne peut répondre aux accusations que par « oui » ou « non ». Le meurtrier est évidemment dissimulé parmi les enquêteurs et un complice l’aide à brouiller les pistes en lançant différentes théories. Qui l’emportera en fin de compte ? Les enquêteurs ou les coupables ? Le témoin saura-t-il se faire assez discret pour faire avancer l’enquête sans être découvert ?

 
CS Files au Farfadet du Nord
 

Bienvenue dans CS Files, un jeu qui se joue à partir de 4, mais qui dévoile mieux encore ses charmes en plus grand nombre (jusqu’à 12 !). Les parties sont courtes et agréablement variées. Ce Clue nettement amélioré vous fera partager de très bons moments où rires, investigations et bluffs se mêleront savoureusement. Venez donc y jouer au Farfadet du Nord. Le jeu y est également en vente au prix de 49.99 $.

 

 

Quoi faire ce weekend - La chasse aux jeux !

Pâques au Farfadet du Nord

Les fêtes de Paques nous ont laissé à tous de tendres souvenirs d’enfance : le chocolat, les lapins, les œufs et souvent les premières activités printanières de l’année. Je me revois gaiement partir à la chasse aux œufs dans l’herbe tendre du jardin, mon petit panier sous le bras. Quand j’y repense, je me dis que finalement ce furent sans doute là mes premiers pas dans le grand monde du jeu et c’est pourquoi il me plait souvent d’y repenser. Le jeu n’a-t-il pas ce pouvoir magique de nous replonger à chaque fois dans le monde de l’enfance, dans le monde de NOTRE enfance. Rien qu’à l’idée d’ouvrir une nouvelle boite de jeu, une irrésistible fébrilité nous guette. Comment pourrait-il d’ailleurs en être autrement : on s’apprête à sauter dans un univers dont on ignore encore tout et qui va nous emmener vers des horizons insoupçonnés. En fait, on se plonge à chaque fois dans un puissant bain de jouvence, dans un formidable tourbillon ludique. Soyons réalistes : le jeu n’est pas l’apanage des enfants. Il serait plus facilement une affaire d’adultes qui cherchent à retrouver le chemin de leur enfance. Alors, pourquoi ne viendriez-vous pas retrouver une partie du petit garçon ou de la petite fille qui sommeille en vous en venant jouer le jeu au Farfadet du Nord ? Le décor qui y a été conçu et installé vous aidera d’ailleurs rapidement à faire le voyage : un train, une forêt magique sans oublier pour les plus gourmands, les crêpes à la crème brûlée, les muffins à la guimauve, la bière (sans alcool) du Farfadet, les frappés et la toute nouvelle machine à popcorn ! Bien... je vois d’ici une petite lueur scintiller au fond de vos yeux... eh oui, c’est ça, le pouvoir enchanteur des farfadets !

Profitez donc de votre longue fin de semaine pascale pour une chasse aux jeux qui restera gravé dans votre mémoire comme vos plus doux souvenirs d’enfance.

Gigi le hérisson

 

Linq

Jeu... Stratégie... Fête... Champagne... Organisation... Direction... Mystère... Voilà une bien étrange scène à laquelle on assiste : à tour de rôle, les joueurs prononcent un et un seul mot. Éclats de rire et visages perplexes se succèdent dans cette folle farandole. Parmi les 4 à 6 joueurs présents autour de la table, deux seulement ont reçu une carte sur laquelle est écrit le même mot. C’est grâce à ce mot-clé que les deux espions de la partie vont éventuellement pouvoir se reconnaître. Mais attention ce ne sera pas facile car autour d’eux rôdent quatre contre-espions qui eux, ont reçu une carte sur laquelle ne figure aucun mot. Ils n’ont donc absolument aucune idée du mot que les espions ont reçu. À la fin du 2e tour de table au cours desquels chacun a prononcé un mot, tous les joueurs pointent du doigt les deux présumés espions. Si ceux-ci parviennent à se reconnaître, ils marquent des points. Mais dans le cas contraire, ce sont les contre-espions qui gagnent... LINQ est un jeu qui immanquablement mettra de l’ambiance dans vos partys. Venez donc l’essayer au Farfadet du Nord, vous voudrez toujours y rejouer... 

Dans le même style: Codenames

 
 Linq - Espion ou contre-espion?

Linq - Espion ou contre-espion?

Le jeu est disponible pour la vente au Café au coût de 29.99 $

Que faire le weekend? Jouez à Waka Tanka !

 Waka Tanka - Que faire le weekend

Waka Tanka - Que faire le weekend

Shaman, c’est pas sorcier !

Waka Tanka, c’est le Grand Esprit de toute chose. Durant quatre jours et quatre nuits de méditations et de transes intenses, chaque apprenti sorcier doit prouver qu’il est en parfaite communion avec la nature. Autrement dit, chaque apprenti joueur doit à son tour de jeu déposer une carte Coyote au pied de la tuile Coyote, ou une carte Bison au pied de la tuile Bison, ou... enfin bref, vous m’avez compris. Quoi de plus naturel que tout ça, me direz-vous ?... Seulement voilà, comme les cartes sont systématiquement déposées face cachée et que le but du jeu est de s’en débarrasser le plus vite possible, vous ne serez pas surpris de découvrir des joueurs qui commettent le sacrilège de déposer des cartes bafouant les règles du jeu. Que voulez-vous ? Ainsi va le monde depuis des millénaires. Sentez vous donc totalement libres de prendre vos adversaires en défaut. Si vous avez vu juste et mis à jour un cas flagrant de bluff, vous gagnerez un jeton sorcier. Au quatrième jeton, vous aurez brillamment gagné la partie.  Une autre façon de gagner est d'être le premier à jouer toutes vos cartes.

Waka Tanka fait partie de la grande famille des jeux sympas et faciles à apprendre. Il commence très bien une belle soirée de jeux de société... au Farfadet du Nord, évidemment !  Consultez la liste des jeux disponibles.

 

"Shakespeare in Love"

Découvrez le jeu de plateau - Shakespeare

Ce qui fait une grande partie du succès des jeux de société, c’est cette faculté de nous parachuter dans un autre univers, de parvenir à créer une atmosphère originale et de nous transformer en un personnage que nous ne serons probablement jamais dans la vie réelle. Ainsi en va-t-il par exemple de l’excellent jeu Shakespeare. Vous vous retrouvez à la tête d’une troupe de théâtre, vous engagez des acteurs et des artisans afin de faire les plus beaux décors, les plus riches costumes et la plus belle pièce possible. Veillez en permanence à ce qu’il y ait une belle ambiance dans votre troupe et surtout assurez-vous d’avoir assez d’argent pour payer tout votre monde à la fin de la partie.

Shakespeare est un très beau jeu de plateau où vous aurez à gérer plusieurs choses en même temps. Il se joue de deux à quatre joueurs, les parties durent de 45 à 60 minutes et une extension vous est offerte avec une visite des coulisses de la pièce ! La troupe des Farfadets vous recommande vivement de venir essayer ce jeu, vous serez rapidement séduits comme Juliette le fut jadis par Roméo...

 Jeu de société - Shakespeare

Jeu de société - Shakespeare

Vous êtes tombé en amour avec Shakespeare?  Vous pouvez vous le procurer au Farfadet du Nord.

 

 

Suggestion de jeu (de société !) pour la St-Valentin : Love Letter

Et si cette année, Messieurs, pour célébrer la fête des amoureux, vous laissiez tomber les fleurs et le chocolat et si vous optiez pour un jeu de société ? Aaaah, pas fou, non ? Bon, bien sûr, il y aurait peut-être des jeux à éviter pour ne pas commettre d’impair. Ainsi, nous vous déconseillons fortement le jeu « Ta yeule » ou « Chicane dans la Cabane ». Même « Miss Poutine » pourrait être mal interprété et jeter un froid.

Non, nous vous suggérons plutôt d’opter plus prudemment pour « Love Letter ». D’abord, ce petit jeu se présente sous l’apparence d’un cadeau en soi : petit sac rouge élégant et léger avec lettres d’or brodées, c’est certain, votre promise frémira dès les premiers instants. Le principe du jeu est assez simple : chaque joueur dispose d’une carte. Il peut être garde, prêtre, baron, servante, prince, roi, comtesse ou princesse. À son tour de jeu, chacun pigera une carte et devra choisir laquelle il garde en main et la carte qu’il défausse déclenchera automatiquement un certain pouvoir. N’en disons pas plus et laissons le charme opérer. Ou si vous êtes vraiment curieux d’en savoir plus, vous pouvez toujours aller consulter l’excellent site français Trictrac .

Si vous cherchez d’autres idées de jeux de société qui ne se jouent qu’à deux, nous pouvons encore vous proposer en vrac : « Les Cités Perdues » (un jeu de cartes dont on devient vite accro), « Jaipur » (le jeu où il peut être intéressant de collectionner des chameaux !), « Mr. Jack – New York » (un jeu pour se perdre dans les rues de la Grande Pomme) ou encore « Schotten Totten » et « Targui ».

Autant de jeux et tant d’autres que vous pourrez évidemment venir pratiquer encore et encore au Farfadet du Nord, dans la partie du P’tit Train du Nord ou dans l’espace de la Forêt magique, comme le cœur vous en dira. Au plaisir de vous y rencontrer.

Gigi

PS : bien sûr, il existe d’autres types de jeux à deux pour célébrer la St-Valentin, mais ceux-ci ne peuvent pas être pratiqués au Farfadet du Nord. Merci de votre compréhension... 

Le joueur d’échecs… ou l’âme des conquérants

Vous aimez jouer aux échecs ? En grand champion ou en simple amateur ? Peu importe, tous les amoureux des jeux de société sont les bienvenus au Farfadet du Nord. Ouverture dès le vendredi 20 janvier 2017.

Une partie d’échecs, c’est comme une bonne bouteille de vin, dégustée un soir d’hiver devant un feu de cheminée à côté d’un chat ronronnant de plaisir. Cela se déguste lentement, à petites gorgées. Cela se savoure à chaque instant, à chaque mouvement, à chaque respiration.

Le jeu d’échecs, c’est aussi une ouverture sur un monde riche et fascinant. Débuter une partie, c’est entrer dans un univers de légendes millénaires. Pour un peu, les cavaliers de l’échiquier soulèveraient de la poussière et les fous s’emberlificoteraient dans des fils de toiles d’araignée, tandis que les tours délabrées repousseraient inlassablement un énième assaut ennemi sous le regard inquiet d’un roi d’antan, moyenâgeux et vacillant.

Jouer une partie d’échecs, c’est aussi et avant tout affronter un adversaire, le jauger, le décrypter, l’analyser attentivement. Présumer de ses audaces, espérer ses erreurs, précipiter ses folies. Tour à tour, on esquissera des plans insensés, on lui tendra hardiment de naïfs pièges, on le nourrira de fébriles espoirs, on l’attendra au coin de l’échiquier pour toujours mieux le surprendre et espérer finalement fièrement le terrasser.

Mais souvent, nos attentes sont vaines et nos plans rapidement s’effondrent, les pièges se retournent contre nous et tout alors est à refaire encore et toujours. Nos regrets tardifs hantent nos esprits confus, le moindre de nos pions revient nous pourchasser dans nos rêves en noir et blanc, notre dame défaite déambule de long en large et en diagonale dans notre monde de frustrations.

Et, le teint mat, on finit alors par s’endormir le soir de la défaite en rêvant déjà à de nouvelles batailles. 

Gigi le hérisson